Sphère de fermeture de vanne

INCONEL
C'est un alliage (marque déposée) contenant 80% de nickel, 14% de chrome et 6% de fer. Il est très utilisé en neutronique (science des conditions d'amorçage et d'entretien d'une réaction en chaine de fission) pour ses propriétés mécaniques et thermiques, en automobile (pots d'échappement). (Densité 8,51, température de fusion 1400ºC).

Sphère de fermeture de vanne en Inconel



 

 

 


MOLYBDENE

Métal blanc très dur, le molybdène , qui est extrait de la molybdénite, est utilisé dans certains aciers spéciaux pour améliorer leur résistance à la corrosion provoquée par des substances chimiques, ou comme pigment
(le bleu de molybdène). On l'emploie en pétrochimie comme catalyseur, et dans la fabrication des filaments des lampes à incandescence (les ampoules). (Densité 10,2, température de fusion 2620ºC).

Pièce en acier

 




Pièce en aluminium
Pièce en aluminium
Patins coussin d'air
Patins coussin d'air
Monochromateur
Monochromateur en Titane
(AZ Système)
TITANE
Le titane est un métal ductile et malléable, présent dans les roches sédimentaires, qui permet la constitution d'alliages légers, ayant une bonne résistance mécanique, résistant bien à la corrosion. Il est très employé en aéronautique et pour la marine.
En outre, le chlorure de titane est utilisé comme fumigène, et l'oxyde de titane en peinture en raison de son fort pouvoir réfléchissant de l'infrarouge.
(Densité 4,5, température de fusion 1675ºC).
MUMETAL
Le Mumétal (marque déposée) est un alliage composé principalement de nickel (77%), de fer (14%), de cuivre (5%) et de molybdène (4%). En raison de ses propriétés magnétiques, ce métal clair est principalement utilisé pour le blindage magnétique, les transformateurs de fréquence audio, les systèmes anti-chapardage, la structure lamifiée des têtes de magnétophone et noyaux des bobinages de magnétomètres.
(Densité 8,8).
Pole mumétal recouvert d'or
Pole en Mumétal avec dépôt d'or (Cameca)
Patins coussin d'air
TUNGSTENE ET ALLIAGES AU TUNGSTENE
Métal gris, un peu moins dur que l'acier, il présente l'avantage de ne se déformer que très peu sous l'action d'efforts mécaniques, même lorsque la température est très élevée. Il est utilisé pour la fabrication de filaments dans les lampes à incandescence et en astronautique. Les alliages au tungstène, comme le Dénal, l'Infermet, le Sparkal, le Carbène, le Cutène, le Cunitène, le Frénal (tous marque déposée), sont utilisés comme masse d'équilibrage en raison de leur densité élevée (toupies de gyroscope), comme blindage anti radiation du fait de leur fort pouvoir d'absorption des rayonnements durs (nucléaire, applications médicales), et pour leurs caractéristiques mécaniques à froid comme à chaud, de projectile, barres d'alésage, mors de serrage pour matriçage à chaud.

 

 

 

 

 


Mécanique de haute précision

Pièces diverses en
acier, aluminium, titane.

La société Pennacchiotti est équipée pour usiner de très nombreux matériaux, connus ou moins connus, et en particulier tous ceux présentés ci-après.

Ces informations sont une première approche généraliste pour connaître leurs caractéristiques et leur utilisation possible.
Home

ACIER
L'acier (terme générique) est un alliage de fer et de carbone en quantité variable. Les aciers les plus courants sont les aciers au carbone, contenant moins de 1,7% de carbone. Ce sont des matériaux plus durs que le fer, d'autant plus s'ils contiennent plus de carbone (mais ils deviennent alors plus cassants). En combinant d'autre matières, on obtient les aciers spéciaux.
On applique des traitements métalliques à l'acier pour lui conférer des propriétés de résistance à la traction et à l'élasticité (par exemple, par la trempe). Pour éviter la corrosion (la rouille), on le protège par le dépot d'une fine couche métallique, d'étain pour le fer -blanc, de zinc pour l'acier galvanisé, de chrome, ou par des peintures anti-rouille.

ACIERS SPECIAUX
Il s'agit d'aciers contenant d'autres éléments en plus du fer et du carbone, ajoutés dans des proportions variables pour que l'alliage ainsi obtenu présente des propriétés particulières. Ainsi, l'ajout de chrome fournit des alliages inoxydables (minimum 12% de chrome) et très résistants, comme l'inox ou l'inox réfractaire. L'ajout de nickel limite la dilatation thermique (les avantages sont combinés pour les aciers contenant du nickel et du chrome). Avec le manganèse, on obtient des aciers résistants mieux aux chocs. On joint du silicium pour les aciers destinés à la construction électrique. Pour obtenir plus de dureté, on ajoute du tungstène, du molybdène ou du vanadium. Etc...

KOVAR, DILVER
Le Kovar et le Dilver (marques déposées) sont des aciers spéciaux contenant moins de 2% de carbone, auquel est ajouté du nickel et du cobalt, ce qui crée des alliages résistant bien aux changements de température. Il sont souvent utilisés dans la fabrication de fils métalliques incorporés en céramique et en vitrage, dans l'emballage.
(température de fusion 1449º C, de recuit 1093º C).

ALUMINIUM
L'aluminium est un élément très abondant de la croûte terrestre, car il est obtenu à partir de la bauxite, que l'on trouve dans les argiles et les feldspaths.
L'aluminium est un métal blanc, mou, malléable, léger, bon conducteur, fort réducteur, qui ne subit pas de corrosion à l'air (grâce à la formation d'une couche d'oxyde protectrice). Il est utilisé seul, ou en alliage avec le lithium (pour sa légèreté), avec le manganèse (pour sa résistance mécanique élevée), avec le silicium, avec l'acier (l'alnico), etc...
Il est très employé dans l'aéronautique, l'automobile, l'électronique (lignes à haute tension), dans l'emballage, et présente l'avantage d'être recyclable.
(densité 2,7, température de fusion 659º7C).
Boitier pour caméra
Boitier pour caméra
Boitier pour caméra en
Aluminium (Aaton)
Double goniomètre
Double goniomètre
Double goniomètre en Bronze, diamètre 35 mm, avec mouvement de translation X,Y, et deux mouvements de rotation angulaire.
(Institut Laue-Langevin)
ALLIAGES SPECIAUX NON FERREUX ARCAP
Les alliages non ferreux Arcap présentent des caractéristiques très intéressantes en matière de tenue à la corrosion vis à vis de la plupart des agents chimiques (résistance à l'entartrage, au colmatage des tuyauteries par les eaux), d'absence d'effet magnétique perturbateur, de résistance aux variations de température ainsi qu'aux basses températures. Enfin, à l'état recuit, ils permettent la réalisation d'emboutis profonds grâce à un allongement pouvant aller jusqu'à 45 %.
FER PUR
Le fer pur, qui contient très peu de carbone (généralement moins de 0,005%) est connu pour sa résistance à la corrosion (le métal produit une couche uniforme d'oxyde autoprotectrice mais ne se corrode pas) et pour son aptitude à la forge.
En effet, il se déforme bien à chaud, peut être étiré à froid sans risque de rupture, se soude bien, refroidit plus lentement et conserve la température, et sur le plan esthétique, donne un rendu plus chaleureux du fait de son grain plus fin. Il est utilisé en serrurerie, et dans de nombreuses activités artistiques comme la sculpture, la ferronnerie et le repoussage.

L'entreprise peut , à la demande, usiner d'autres métaux et matériaux non cités ici.
N'hésitez pas à la questionner pour bénéficier de son expérience de plus de 30 ans.

Pour nous contacter, obtenir un devis, cliquer ici

NICKEL ET ALLIAGES AU NICKEL
Métal malléable, très ductile et très résistant, le nickel est inoxydable à la température ordinaire et ferromanétique en dessous de 370ºC. On l'utilise dans de nombreux alliages, tels que fer-nickel (inox, permalloy, platinite, invar, maraging), nickel-chrome (inconel), nickel-cuivre (monel), nickel-cuivre-zinc (argentan, maillechort), mais aussi dans le nickelage, c'est-à-dire l'application d'une couche de nickel par électrolyse.
(Densité 8,8, température de fusion 1455ºC).

TANTALE
Ce métal, dont l'aspect est proche de l'argent, est malléable et ductile, et a pour propriété des températures de fusion (3000ºC) et d'ébullition (5427ºC) très élevées.
Il forme des alliages devant supporter de telles températures , comme dans les fours et les réacteurs nucléaires. Sous forme d'oxyde, il est utilisé dans la fabrication de verres à indice de réfraction très élevé. (Densité 16,6).

NOBIUM
Le nobium est un métal rare, souvent utilisé comme revêtement pour les implants médicaux, en raison de ses excellentes capacités de résistance à l’oxydation et de ses qualités d’adhérence au métal support.
Il est difficile à travailler car il a tendance à « coller » aux outils qui l’usinent.
mecanique de precision, tournage, usinage sur centre de tournage, fraisage, usinage sur centre d’usinage, usinage sur centre de perçage-taraudage, pointage, fraisage 5 axes, perçage, microperçage, taraudage, forage, rectification plane, micro mecanique, rodage, electro erosion par enfonçage, usinage tgv, mecanique generale, travail du fil, outillage de fabrication, usinage cnc, gravure, rectification cylindrique, marquage,fraisage 5 axes, montage complet de sous ensemble, titane, electro erosion à fil, aluminium, fraisage 5 axes, fabrication de prototypes

PLASTIQUES
La société usine de nombreux plastiques, de plus en plus utilisés à la place de pièces métalliques, car ces dernières sont souvent plus lourdes, plus sensibles à la corrosion, ou tout simplement plus chères.
L’usage croissant du plastique s’explique en raison de caractéristiques techniques spécifiques que n’offrent pas les métaux, comme par exemple, une plus grande élasticité (PEHD), ou au contraire une grande rigidité avec un faible coefficient de frottement (POM), un meilleur coefficient de dilatation, une bonne résistance aux agents chimiques (PTFE, PE), aux hautes températures (PEEK), aux impacts (PC, PET, PMMA) et à l’abrasion (PFTE, PVC rigide, PET), ou encore, une excellente capacité à amortir les vibrations (ABS).
Ils servent de protection en raison de leur plus faible conductivité thermique, ou d’isolant de câbles électriques par leur très faible conductivité électrique (PTFE, PEHD).
L’utilisation des plastiques s’est répandue aujourd’hui dans tous les domaines industriels, sans oublier l’aéronautique, le spatial ou le médical.